En attendant le nouvel avion de la marine

En attendant le nouvel avion de la marine

Depuis décembre 2019, Airbus Helicopters et Safran Helicopter Engines développent l’adaptation des instruments de bord, des capteurs et de la cabine de l’hélicoptère Guepard H 160, futur fleuron des trois armées françaises.

Le Guépard, dont la maquette a été présentée pour la première fois en juin 2019 au salon du Bourget, remplacera les Gazelle de l’armée de Terre, les Alouette III, les Fennec de l’armée de l’Air, et les Dauphin et Panther de la Marine nationale.

La perception de la situation de vol améliorée, l’assistance au pilote renforcée et la visibilité offertes par le H160 seront des atouts pour les missions de recherche et de sauvetage de la Marine nationale.

En attendant l’arrivée des Guépard, la Marine louera à DCI et Héli-Union, 12 hélicoptères Dauphin dans le cadre d’un contrat d’une durée de 10 ans, notifié le 30 décembre dernier, et quatre H160 à un autre prestataire extérieur. Ce second marché est en cours de notification.

Selon la Marine nationale, les Dauphin armeront les frégates de surveillance outre-mer, les PHA (porte-hélicoptères amphibie de type Mistral), les BRF (bâtiments ravitailleur de forces).

Les H160 seront déployés à Cherbourg et à Lanvéoc pour la sauvegarde maritime.

@Photo d’entête AIRBUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *